Pompe à Velo: Guide d'achat complet!

03.07.2019

Si vous faites du vélo, vous avez forcément besoin d’une pompe, voire même de plusieurs. L'un des éléments les plus essentiels à avoir dans votre garage et avec vous en tout temps sur la route ou sur la piste.

Cependant, malgré leur singularité d'utilisation, il existe des centaines de modèles de pompes différents sur le marché, certains conçus pour un gonflage rapide et à grand volume d'air à la maison et d'autres conçus dans des dimensions réduites pour faire face aux urgences sur la route ou en bord de piste.

Quelle pompe est faite pour vous?

Le type de pompe que vous achetez (et encore une fois, vous pouvez en avoir besoin de plus d'une) dépendra en grande partie du fait que vous l'ayez ou non sur vous. Les pompes à vélo se divisent en deux catégories principales : les pompes à à pied pour la maison ou l'atelier et les pompes à main à emporter avec vous dans votre sacoche de selle ou votre sac à dos.

Voir ci-dessous pour une description plus détaillée des types de pompes les plus courants.

Les différents types de pompe

Quel que soit le type de pompe que vous choisissez, elles font toutes le même travail. Voici quelques points à prendre en considération lors de l'achat d'une pompe :

Compatibilité des valves: La plupart des pompes sont munies de buses à deux emboûts pour recevoir les deux principaux types de valves utilisées dans les chambres à air des bicyclettes : Schrader et Presta.

  • Les valves Schrader sont aussi parfois connues sous le nom de valves de type automobile car elles sont du même type que celles utilisées sur les pneus de véhicules à moteur. Les valves Schrader se retrouvent souvent sur les tubes VTT, les vélos urbain, les vélos pour enfants et les BMX. Pour gonfler ou dégonfler une valve Schrader, il suffit d'enlever le bouchon de la valve, d'appuyer la buse de la pompe contre la valve jusqu'à ce que la tige centrale s'abaisse, d'ouvrir la valve et c'est parti.
  • Les valves Presta se trouvent généralement sur les vélos de route et certains VTT haut de gamme. Les valves Presta sont généralement dotées d'un extérieur fileté sur lequel est enroulé un contre-écrou circulaire qui maintient la vanne serrée contre la jante de la roue et l'empêche de se tortiller ou de s'endommager pendant le gonflage. Gonfler une valve Presta implique également de dévisser un petit écrou à son extrémité pour ouvrir la valve avant de fixer la buse de la pompe - pour dégonfler le tube, dévisser cet écrou et l'enfoncer pour laisser l'air sortir.

Les pompes varient en fonction de la façon dont elles s'adaptent aux vannes Schrader et Presta - certaines sont équipées d'une tête à double emboûts, tandis que d'autres nécessitent l'ajout ou le retrait d'un adaptateur pour basculer entre les deux types. D'autres encore ont une tête "intelligente" qui s'ajuste automatiquement lorsqu'on appuie sur la valve, et quelques unes sont conçues spécifiquement pour un seul type de valve. La plupart des pompes sont également dotées d'un levier permettant de fixer solidement la vanne et de l'ouvrir pour la gonfler.

Remarque : Un troisième type de vanne, moins courant, est la vanne Dunlop. Elle est similaire à une Presta et peut être gonflée à l'aide d'une tête Presta, mais a une base plus large qu'une Presta standard et peut donc être utilisée avec des jantes percées pour les valves Schrader.

  • Volume : Comme son nom l'indique, une pompe à grand débit expulse une plus grande quantité d'air par course, ce qui signifie qu'il faut moins de courses pour gonfler le pneu. 
  • Manomètre : Certaines pompes sont équipées d'un manomètre avec aiguille indiquant la pression dans le pneu (Psi). Un manomètre est de série sur les pompes de piste et n'est pas une nécessité absolue, mais les pilotes qui aiment maintenir leurs pneus gonflés à une pression constante doivent avoir un moyen de le mesurer.
  • Tuyau : Les pompes à pied et certaines pompes portables sont livrées avec un tuyau flexible reliant la tête et le corps de pompe, ce qui réduit le risque d'endommager accidentellement une valve (en particulier une valve Presta) en exerçant trop de pression lors du gonflage.

Les pompes à main

Peu de cyclistes s'aventurent loin de chez eux sans une petite pompe dans leur sacoche de selle ou attachée à leur cadre. Les pompes à main sont éminemment portables, mais le gonflage d'un pneu demande plus d'efforts et il n'est pas toujours possible d'obtenir la pression désirée, en particulier avec les pneus de route.

La plupart des cyclistes considèrent les mini-pompes comme un élément essentiel pour chaque randonnée, mais comme une solution temporaire seulement - en cas de crevaison ou de perte de pression, ils trouveront suffisamment d'air dans vos pneus pour vous ramener chez vous et vous permettre de les gonfler correctement avec une pompe à pied.

Lors de l'achat d'une pompe à main, optez pour une pompe de construction métallique robuste, dotée d'une poignée ergonomique confortable et d'un moyen simple et sûr de la fixer au châssis (et de l'enlever à nouveau). Un manomètre est un plus, mais ce n'est pas essentiel. 

Pour les cyclistes faisant des courses, la pompe à cartouche, aussi appelé gongleur à CO2 est certainement le meilleur choix. Plus rapide, cette solution est très simple à utiliser et permet de repartir très rapidement lorsqu'une crevaison apparait en pleine course.

Bien qu'une pompe à main dans votre sac à dos soit parfaite pour la randonnée, vous vous faciliterez la vie avec une bonne pompe à pied au sol lorsque vous gonflez votre vélo depuis chez vous.

Elles pompent un plus grand volume d'air, ce qui rend le gonflage beaucoup plus facile, et sont équipées d'un manomètre intégré pour mesurer avec précision la pression de vos pneus et prévenir le sur ou le sous-gonflage. Ces pompes sont également essentielles pour le bon montage des pneus UST (tubeless).

Les pompes à pied sont dotées d'un grand volume, d'un tuyau flexible, d'une plaque de base (sur laquelle vous vous tenez lorsque vous gonflez la pompe pour la maintenir stable) et d'une poignée double pour une utilisation avec deux mains. Quiconque utilise une pompe à pied pour la première fois sera frappé par la facilité avec laquelle il est possible de gonfler un pneu rapidement et avec précision - mais il s'agit d'une option peu transportable car elles sont trop lourdes et encombrantes.

Lorsque vous achetez une pompe à pied, recherchez une construction métallique robuste, une poignée confortable, un manomètre précis et facile à lire et une tête compatible avec les valves Schrader, Presta et Dunlop.

Les pompes à amortisseur

Les pompes de suspension - également connues sous le nom de "pompes à amortisseur" - sont de petites pompes haute pression (gonflage jusqu'à 300 psi) conçues pour ajuster finement la précharge des amortisseurs et des fourches de suspension qui utilisent un ressort pneumatique comprimé.

Les pompes à amortisseurs sont généralement équipées d'un manomètre car les suspensions sont conçues pour des niveaux de gonflage spécifiques en fonction du poids du pilote. Assurez-vous de consulter les instructions du fabricant de la suspension pour connaître le niveau de pression correct pour votre vélo.

Recharges et réparations

Obtenez des pièces de rechangecomme des cartouches de CO2, des tuyaux de remplacement et des embouts de pompe, etc. En attendant, si votre pompe n'a pas de manomètre intégré, vous pouvez acheter une unité numérique séparée que vous pourrez emporter avec vous sur la route ou dans les sentiers et surveiller vos niveaux de gonflage sans avoir besoin d'une pompe à pied.